En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d‘information sur l’utilisation des cookies.

fermer le bandeau
Retour à l'accueil des Archives départementales
Vous êtes ici :

Actualité du 10/07/2019

Inventaire

En ces temps de canicule, nous vous invitons à venir prendre le frais à Beaumont-du-Ventoux…

Bèu-mont… Beau mont… Beaumont…

Il est vrai que la commune de Beaumont s’étend, depuis des siècles, sur une large partie du versant nord de ce beau mont Ventoux. Dénommée Beaumont-d’Orange depuis 1831, elle devient d’ailleurs Beaumont-du-Ventoux en 1951.

Dès le Moyen Âge, il a été nécessaire de fixer les droits et usages des bois du mont Ventoux, notamment par la transaction de 1359. La montagne a longtemps fait l’objet de nombreuses convoitises de la part des communautés, car elle apportait des ressources en bois, pâturages pour les troupeaux, récoltes de lavandes, truffes, glands, carrières de pierres, glacières... Aussi, des contentieux et des procès entre les habitants de Beaumont et ceux de Malaucène, Saint-Léger et Bedoin, ont perduré aux XVIIe et XVIIIe siècles, en particulier au sujet de la délimitation des territoires et de la dépaissance des troupeaux. D’autre part, le Ventoux a longtemps été exploité par les coupes de bois et les charbonniers et il a subi de gros dommages. Un mouvement de reboisement a été lancé au XIXe siècle dans lequel s’est inscrite la commune.

Autre particularité de Beaumont, c’est son habitat dispersé en hameaux : le Piblon, l’Église, les Cabanes, Pierlaud, la Tuilerie, les Valettes, Sainte-Marguerite, les Alazards et Mont-Serein.  Bien que l’occupation de ce territoire soit attestée par la présence d’un château dès le Xe siècle, au lieu du Vieux Beaumont, il n’existe pas vraiment de centre de village. Le territoire s’étale sur une vallée de 8 km de long entre Malaucène et Saint-Léger,  et monte en altitude jusqu’au sommet du Ventoux. Unique commune vauclusienne offrant une station de ski sur les prés du mont Serein, la seule route praticable pour y accéder est la route du Ventoux par Malaucène. C’est en bordure de cette route que vous trouverez encore aujourd’hui cette maison forestière des Ramayettes.

Accéder à l'inventaire des archives communales de Beaumont-du-Ventoux

S'abonner au flux RSS