En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d‘information sur l’utilisation des cookies.

fermer le bandeau
Retour à l'accueil des Archives départementales
Vous êtes ici :

Actualité du 05/05/2017

Le document du mois

Le 8 mai 1945 marque la capitulation de l’Allemagne et la victoire des alliés. Mais que se passa-t-il la veille ?

Le 7 mai 1945, le cabinet du préfet de Vaucluse est destinataire d’un télégramme officiel émanant du Ministère de l’Intérieur, adressé aux commissaires régionaux de la République.

Représentants du général de Gaulle, alors chef du gouvernement provisoire de la République française, ces commissaires, appelés aussi "CRR", ont la charge à la Libération de rétablir les libertés républicaines et l'autorité de l'État, et font la liaison entre le gouvernement parisien et les autorités locales issues de la Résistance comme les Comités départementaux de libération. Leurs missions prennent fin le 22 mars 1946.

Que dit le message ? Le Ministère exhorte les commissaires à veiller à la mise en œuvre par les préfets d’instructions programmées et ce, un quart d’heure après le début de l’allocution du Général de Gaulle […] en cas d’annonce de la fin des hostilités.
 Le même jour, ce télégramme est suivi d’un autre. Il s’agit d’une circulaire qui précise les mesures applicables dès la déclaration de la fin de la guerre par le général de Gaulle. Le gouvernement décide également que le jour […] de la fin des hostilités et le lendemain seront considérés comme jours fériés.

De fait, l’armée allemande rend les armes le 7 mai 1945, et la reddition est signée à Reims par le maréchal allemand Alfred Jodl, en présence des généraux américains Walter B. Smith et Eisenhower, du général français François Sevez et du général soviétique Sousloparov, (consulter l’acte de capitulation en anglais sur Wikipédia). Mais Staline exige que la reddition soit signée dans la capitale allemande, contrôlée par l’Armée rouge. Une nouvelle signature a donc lieu dans la nuit du 8 au 9 mai 1945 à Berlin.

Lorsque le général de Gaulle annonce la capitulation allemande dans une allocution radiophonique le 8 mai 1945, à 15 heures, on fait sonner les cloches pour marquer la fin de la Seconde guerre mondiale en Europe.




Voir la vidéo de l'INA sur le 8 mai 1945


Si la France a maintenu la date du 8 mai, les Russes et leurs alliés est-européens commémorent la fin de la guerre le 9 mai.

S'abonner au flux RSS