En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d‘information sur l’utilisation des cookies.

fermer le bandeau
Retour à l'accueil des Archives départementales
Vous êtes ici :

Actualité du 10/07/2018

Le document du mois

Le mois d'août, c’est encore les vacances. Et si aujourd’hui, on pense repos, soleil, promenades, il n’en était pas de même il y a 121 ans.

En 1897, étaient publiés des Devoirs de vacances pour la première année de latin, aux éditions Poussielgue. Cette publication est conservée aux archives départementales de Vaucluse, dans le fonds des archives familiales et professionnelles de la fabrique de berlingots Eysséric sous la cote 74 J 39.

En deuxième de couverture de ce petit opuscule de 36 pages, figurent douze « règles de conduite pour les vacances », qui enchanteraient probablement nos bambins d’aujourd’hui. Jugez-en plutôt à cette petite sélection de début d’été : la règle n°1 conseille de « se lever à heure fixe, par exemple à 6 heures en août », tandis que la 4e prescription invite à « consacrer, de préférence le matin, plusieurs heures à faire le Devoir de vacances assigné » et la 5e à ne « jamais rester dans une complète oisiveté » car « le désœuvrement amène l’ennui qui gâte les vacances ».

La 9e règle est particulièrement délectable pour les parents, d’adolescents surtout : elle préconise d’« être à l’égard de ses parents d’une docilité respectueuse » et de « montrer envers tout le monde une humeur conciliante, de la politesse et de l’affabilité ». La dernière recommande, bien sûr, pour ne pas tomber dans l’écueil de la bonne résolution non tenue, « d’être strictement fidèle au plan de conduite qu’on s’est tracé pour les vacances », avant de conclure, en bon manuel de latin, Qui regulae vivit, Deo vivit (Qui vit selon la règle, vit selon Dieu).

O tempora, o mores !

S'abonner au flux RSS