En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d‘information sur l’utilisation des cookies.

fermer le bandeau
Retour à l'accueil des Archives départementales
Vous êtes ici :

Actualité du 08/03/2017

Actualités

Quelle belle figure que l'institutrice pour faire écho à la journée internationale des femmes ! Cette évocation illustre aussi la prochaine rencontre du 22 mars intitulée "La collection Gauthier, une accumulation vouée à l'éducation" ainsi que l'exposition de panneaux didactiques sous forme de lés papier visibles dans le hall des archives dans le courant du mois de mars.

L’institutrice de la République « naît » dans la deuxième partie du XIXe siècle, quand les écoles normales d’instituteurs, créées en 1879, ont pour mission de remplacer le personnel congréganiste qui assure jusque-là l'enseignement dans les écoles. Cette laïcisation écarte progressivement les religieux en fonction.

Puis viennent les lois Ferry (1881-1882), qui instituent l'école obligatoire et gratuite, et consolident la laïcité dans l'enseignement primaire. L'instruction morale et civique remplace l'instruction religieuse et les jeunes filles peuvent désormais accéder aux savoirs élémentaires tels que la lecture, l'écriture, l'histoire et la géographie. Cette avancée ouvre une brèche et rend désormais possible l'émancipation de la femme qui peut dès lors envisager de se réaliser socialement et professionnellement.

On compte ainsi, avant la Grande Guerre, 59 % de femmes parmi les enseignants du public, taux qui se renforce encore pendant et après le conflit. De fait, la profession se féminise.

Parmi les institutrices qui ont compté dans la vie des enfants, il semble que Mademoiselle Andréa Félix, maîtresse d'école à Peypin-d'Aigues de 1935 à 1963, ait laissé un souvenir ému dans tous les esprits.

Son dossier de personnel, pourtant peu dense puisqu'il compte seulement deux pièces, n'est pas révélateur de la carrière de l'enseignante. On sait qu'avant d'intégrer l'école de Peypin-d'Aigues en 1935, elle est institutrice à l'école mixte de Saint-Pantaléon en 1930 puis à celle de Vitrolles en 1931.
En revanche, le fonds de l'école de Peypin-d'Aigues fournit des éléments qui éclairent sur son professionnalisme, ses qualités humaines et les relations qu’elle entretient avec les parents.

Note à faire signer aux parents (1947)

Ainsi, dans cette lettre administrative adressée à l'inspection académique le 3 juillet 1941, Mlle Félix brosse la situation d'une famille en détresse pour obtenir l'inscription par dérogation d'un élève dans sa classe ; sa demande sera accordée.

Dans cette autre, du 25 juin 1953, une maman d'élève, qui s'excuse de l'échec de sa fille au certificat d'étude, promet à l'institutrice "peinée", de continuer à lui amener "Lili" pour travailler et la "représenter à Avignon".


Mlle Félix, était également un personnage central dans le village comme en témoigne ce courrier reçu d'une mère d'élève en 1950. Il montre combien l'institutrice était disponible et impliquée en intercédant auprès de Peypinoises, pour dénouer un conflit relatif aux rations de lait allouées aux enfants et aux personnes âgées.

Unanimement appréciée, Melle Félix le fut. À l'occasion de l'ouverture de la nouvelle école en 1994, le maire et instituteur (il lui succéda en 1966), M. Fritz, lui rend un vibrant hommage. La "demoiselle" décède en 2000. Une nouvelle salle de classe inaugurée le 27 juin 2009 porte désormais le nom de "Salle Andréa Félix".



     

 

Encriers, boîtes de plumes, buvards, cahiers d'écriture, bons points tant convoités, l'école est la seconde maison de l'élève. Entre leçons d'écriture et récréations, il garde pour toujours le souvenir de sa maîtresse et du parfum de l'encre.

Voir le programme des rencontres
Lire une autre histoire d'enseignant : L'instituteur de Sablet


Le fonds de l'école de Peypin-d'Aigues est classé sous la cote 1753 W (inventaire disponible en salle de lecture).
Ill. : Photographie d'une enseignante et sa classe, lycée d'Avignon, 1905-1906 (AD Vaucluse 1 T 837)

S'abonner au flux RSS