En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d‘information sur l’utilisation des cookies.

fermer le bandeau
Retour à l'accueil des Archives départementales
Vous êtes ici :

Actualité du 04/01/2016

Le document du mois

Je viens, au nom des poètes provençaux, mes confrères, vous prier de bien vouloir autoriser la formation d'une société littéraire [...]

Cette lettre, établie sur papier timbré, datée du 5 février 1876, est signée de Frédéric Mistral.

Elle ne fut pas remise à son destinataire, le préfet de Vaucluse, restant certainement à l’état de projet ou d’intention. Les archives de la préfecture de Vaucluse n’en conserve pas la trace dans l’enregistrement de la correspondance, et c’est auprès du ministère de l’Intérieur que Mistral s’est finalement adressé un an plus tard, en février 1877, pour déposer sa demande de reconnaissance ; celle-ci sera instruite par la préfecture des Bouches-du-Rhône en raison de la résidence du fondateur du félibrige, située à Maillane.

Cette lettre acquise le 30 mai 2013 au cours d'une vente à l'hôtel Drouot (AD Vaucluse 151 J 30) figure dans le fonds d’archives Joseph Roumanille, poète provençal (1818-1891), un des fondateurs du félibrige et de la renaissance littéraire provençale.

Lire l'intégralité de la lettre 

 

Bibliogr. : R. Dumas, Les années de formation de Joseph Roumanille (1818-1848). Avignon, 1969, 293 p.

S'abonner au flux RSS