En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d‘information sur l’utilisation des cookies.

fermer le bandeau
Retour à l'accueil des Archives départementales
Vous êtes ici :

Actualité du 03/07/2020

Le document du mois

Été 2020, triste saison pour la culture. Pour la troisième fois de son histoire, Avignon et son plus célèbre festival de théâtre n’est pas épargnée : les salles de spectacles sont muettes et les rues vides de ses joyeuses troupes inventives et turbulentes. Qu’à cela ne tienne ! Cette éclipse temporaire donne une furieuse envie de fureter dans les archives à la recherche de documents autour de la thématique du 6e art.

Un beau fonds en cours de classement répond à cette attente : les archives de Jean Autrand. Décédé en 2015, il fut avocat, président de l’association des Amis du théâtre populaire et l’un de ses fondateurs. Les ATP ont vu le jour en 1954 lors du VIIIe Festival d’Avignon. Afin de soutenir l’œuvre de Jean Vilar, ses membres développèrent l’offre théâtrale en programmant des pièces tout au long de l’année dans différents théâtres avignonnais. L’association poursuit encore aujourd’hui son action.


Le document choisi est le programme du théâtre municipal d’Avignon pour la saison 1955-1956. Si la programmation des ATP ne figure qu’au verso de la 4e de couverture, le prospectus n’en est pas moins digne d’intérêt. Il illustre parfaitement les difficultés d’un théâtre de province mais aussi la qualité des programmations passées ; il tisse un lien entre l’opéra-théâtre d’hier et le chantier actuel de l’opéra du Grand Avignon, et permet d’évoquer, si cela est encore nécessaire, la richesse des archives.


En y regardant de plus près, l’édito signé du député-maire Édouard Daladier évoque la crise nationale que rencontre le théâtre lyrique. La capitale du Vaucluse n’étant pas épargnée, la municipalité souhaite réduire les dépenses du théâtre et augmenter les entrées. Pour attirer les spectateurs et notamment la jeunesse, il faut moderniser ! L’accent est mis sur la régie, les décors et les costumes. Pour la programmation, la municipalité mise sur trois professionnels : Michel Leduc, directeur de l’Opéra de Marseille et conseiller technique ; Robert Legros-Sorgel, directeur artistique et metteur en scène ; A. Lhery, directeur de la musique. On trouve même parmi le personnel un régisseur de scène nommé H. Auteuil, serait-ce le père de l’acteur bien connu ?


Quant au contenu du programme qui fait la part belle au théâtre lyrique, on trouve également des spectacles d’opéra-comique, des ballets et des pièces de théâtre dont les Galas Karsenty et les ATP. Y figurent également un joli plan de la salle avec les tarifs et quatre spectacles lyriques gratuits à destination des élèves des écoles communales d’Apt, Avignon, Carpentras, Cavaillon et Orange "sous le patronage du Conseil général de Vaucluse".
 


Ce document, clin d’œil, donne envie de s’exclamer « Et que vive le théâtre ! »

 

Ill. :Détail du programme du théâtre municipal d'Avignon, 1955-1956 (Fonds Jean Autrand AD Vaucluse 178 J 5)

S'abonner au flux RSS