En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Plus d‘information sur l’utilisation des cookies.

fermer le bandeau
Retour à l'accueil des Archives départementales
Vous êtes ici :

Mis à jour le 12/12/2017

Vous souhaitez commencer une généalogie : quelles étapes suivre ? Quels documents consulter ? Quelques conseils pour démarrer

Les étapes

Une généalogie est la liste des membres d'une famille établissant une filiation. Il faut partir du présent - génération actuelle, parents, grands-parents - pour remonter dans le passé, étape après étape, de génération en génération.
Vous devez d'abord établir votre généalogie avec les documents en votre possession : livrets de famille des parents, éventuellement grands-parents. Les mentions des lieux et dates de mariages, naissances et décès vous permettront d'obtenir des extraits d'actes d'état civil dans les mairies.
La recherche se poursuit dans les archives communales ou départementales (généralement pour les actes qui ont plus de 75 ans), d’abord dans les registres d’état civil (naissances, mariages, décès) tenus par les communes depuis 1792, puis dans les registres paroissiaux (baptêmes, mariages et sépultures) tenus par le prêtre sous l’Ancien Régime.

Les documents à consulter

L'état civil

C'est en 1792 que naît l'état civil : à partir de cette date, c'est le maire qui tient à jour les registres (et non plus le prêtre). Les registres d'état civil sont librement consultables : à leur clôture pour les registres de décès ; après 75 ans, pour les registres de naissances et de mariages.

Avant de commencer une recherche, il faut trouver l'identité d'un membre de la famille né, marié ou décédé, il y a plus de 75 ans, et trouver la commune où a été enregistré sa naissance, son mariage ou son décès.

Repérez sur la fiche communale l'arrondissement dans lequel la commune se trouve. Muni de ces renseignements, consultez les tables décennales de cet arrondissement ; pour connaître leur cote, consultez le répertoire de la sous-série 1 E, T.II. Elles vous renvoient aux registres d'état civil avec les dates précises des actes.

Consultez alors ces registres, après avoir repéré leur cote dans le répertoire de la sous-série 1 E, en partant de la période la plus récente.

Recommencez la même démarche pour toutes les communes concernées.

Images en ligne

Vous disposez désormais en ligne des actes numérisés issus des registres d’Ancien Régime et de l'état civil vauclusiens, conservés soit aux archives départementales soit dans les communes. Ils ont été indexés par commune, paroisse ou communauté, nature des actes puis années.

Accéder aux images des registres paroissiaux et d'état civil

Les registres d'Ancien Régime

En France, on appelle « Ancien Régime » la période antérieure à la Révolution de 1789. Des registres des baptêmes, mariages et sépultures étaient tenus par les curés des paroisses et autres desservants des communautés religieuses. Leur consultation permet aux généalogistes de retrouver des ancêtres pour les XVIIIe, XVIIe et même parfois XVIe siècles.
Tous ces registres ont été numérisés, et les originaux ne sont désormais plus accessibles, pour des raisons de conservation.
Certains de ces registres ont été munis de tables anciennes. De très nombreuses tables alphabétiques ont été établies par les membres du cercle généalogique de Vaucluse ou autres bénévoles. Elles sont disponibles en salle de lecture des Archives départementales.

Paroisses catholiques

Alors que dans les territoires provençaux de l'actuel département de Vaucluse, les registres étaient tenus en double exemplaire, à Avignon et dans le Comtat Venaissin, il n'en existe qu'un seul exemplaire, conservé dans les archives communales, sauf souvent de 1771 à 1774, pendant la période d'occupation française.

Familles protestantes

Plusieurs communautés protestantes importantes ont existé en Vaucluse sous l'Ancien Régime, tant dans la partie provençale du département, communautés d'origine vaudoise du Luberon, que dans la principauté d'Orange. Des registres pastoraux ou des enregistrements officiels des actes de baptêmes, mariages et sépultures existent pour la période postérieure à l'édit de Nantes puis après l'édit de tolérance de 1787.

Familles juives

Les communautés juives d'Avignon et du Comtat Venaissin avaient l'obligation de tenir leurs propres registres de circoncision, mariages, décès. Ceux-ci n'ont pas toujours étaient tenus de manière régulière. Seuls les registres de 1763 à 1792 existent pour les communautés d'Avignon, Carpentras, Cavaillon et L'Isle-sur-la-Sorgue. En 1808, un décret impérial impose aux juifs de France de choisir un patronyme familial et de le faire enregistrer à l'état civil. On trouve ainsi des listes ouvertes à Avignon, Apt, Carpentras et Cavaillon.

Pour enrichir votre recherche

Vous pouvez avoir recours :
•    aux minutes de notaires, aux listes de population,
•    aux registres du recrutement militaire,
•    à certains fonds en fonction des activités de la personne recherchée,
•    aux différents fonds des Archives départementales de Vaucluse dont les bureaux de l'enregistrement.

De nombreux ouvrages et articles ont été rédigés sur la généalogie :
•    Le Guide des recherches sur l'histoire des familles
•    Les familles protestantes en France, XVIe siècle-1792
•    Le Guide des recherches biographiques et généalogiques
•    Les familles juives en France, XVIe siècle-1815
Consultez le fichier « matière » de notre bibliothèque (fiche « généalogie ») et n'hésitez pas à faire appel aux chargés d'accueil de la salle de lecture qui vous apporteront toute l'aide nécessaire et vous mettront sur la bonne piste mais, en aucune manière, ne feront la recherche à votre place.

Cercle généalogique

Vous êtes également invité à prendre contact, par écrit, avec le Cercle généalogique de Vaucluse qui peut effectuer ce type de recherche.

Cercle généalogique de Vaucluse - Ecole Sixte Isnard
31 ter, avenue de la Trillade
84000 Avignon

Site internet du Cercle généalogique de Vaucluse

Un peu de vocabulaire...

Agnatique : lignée masculine des porteurs du patronyme.
Aïeul : à l'origine, un grand-parent et, par extension, un ancêtre.
Anthroponymie : étude des noms de personnes.
Branche : partie d'un arbre généalogique, d'une famille.
Cognatique : ligne féminine, ascendance par les femmes.
Collatéral : membre de la famille dont on ne descend pas (frère, soeur, oncle, tante, cousin, allié).
De cujus : celui dont on établit la généalogie.
Décennales (tables) : registre reprenant, par ordre alphabétique et par décennie, les actes de naissance, de mariage et de décès d'une commune.
Dénombrement : recensement de population.
Feu : à la fois qualificatif de celui qui est décédé et synonyme de foyer familial.
Filiation : suite des individus issus directement les uns des autres.
Grosse : copie exécutoire d'un registre (par opposition à la minute qui est l'original d'un acte).
Hoir : héritier direct.
Implexe : facteur de consanguinité qui conduit à retrouver plusieurs fois les mêmes ancêtres de la généalogie ascendante à des places différentes.
Obiit : mention en marge des actes de baptême signifiant, en latin, que l'enfant est décédé en bas âge, sans qu'il y ait un acte de sépulture individuelle.
Parentèle : ensemble de la famille centrée sur les individus dont chacun a spontanément connaissance.
Tabellion : notaire.
Terrier : cadastre.