Agrandir l'image, fenêtre modale

Rencontres

Conférence : Le Vaucluse des éducateurs

Comment le temps de loisir des jeunes Vauclusiens s’est trouvé mobilisé dans un objectif éducatif et social

Publié le

Rendez-vous avec avec Nicolas Palluau, docteur en histoire, chercheur associé laboratoire Mesopolhis UMR 7064 Aix-Marseille Université / comité scientifique du Pôle des Archives de Jeunesse et d’Education Populaire (PAJEP)


En 2020, les confinements ont rappelé combien le temps de l’enfance et de l’adolescence réclame le besoin des interactions entre pairs. Avec le printemps, la vie collective en extérieur s‘inscrit à nouveau à l’agenda des familles. Pour les éducateurs du XXe siècle, le plein air a constitué le terrain privilégié prolongeant l’éducation reçue à l’école, raison pour laquelle nombre d’enseignants l’ont investi.

A l’aide des fonds conservés par les Archives départementales, nous interrogeons sérieusement les conditions de réussite éducative par les auberges de jeunesse, les camps scouts et les colonies de vacances qui ont vu passer plusieurs générations de garçons et de filles. Leur vie collective, les exercices physiques et les imaginaires complètent la scolarité par les politiques publiques qui marquent l’évolution de ces loisirs de jeunesse. Des figures-clé comme l’institutrice Marie-Rose Achard (1894-1983), animatrice de l’auberge de Séguret, ou l’instituteur Paul Puaux (1920-1998), continuateur de l’œuvre de Jean Vilar au Festival d’Avignon prennent place dans cette histoire de la médiation par la culture postscolaire.

Lire le petit article sur la colonie de Sorgues

Consulter le Journal de la colonie des petites filles de Sorgues à Savoillans

Informations pratiques

Vendredi 20 mai 2022 à 18h
Gratuit - sur inscription au 04 90 86 16 18 ou par courriel
Archives départementales de Vaucluse
Palais des Papes – Avignon
04 90 86 16 18 ; venir aux archives

Demandez le programme