Agrandir l'image, fenêtre modale

Inventaire

De l’enseignement du catéchisme à la gestion des collèges : les Doctrinaires d’Avignon et leurs archives

Avec l’inventaire en ligne des archives de la Maison professe de la Doctrine chrétienne d’Avignon dite de Saint-Jean le Vieux, les archives de Vaucluse évoquent à la fois le rôle prépondérant d’une des premières congrégations enseignantes de la France d’Ancien Régime, née à Avignon, et la figure de son fondateur, le Cavaillonnais César de Bus, que l’Église catholique vient tout juste de canoniser

Publié le

En 1592, aux prémices de la Réforme catholique, dans le sillage d’Ignace de Loyola, de Charles Borromée et de Philippe Néri, naît à l’Isle-sur-la-Sorgue, à l’instigation des pères César de Bus et Jean-Baptiste Romillon, une congrégation de prêtres, qui se dénommera « de la Doctrine chrétienne » ; reconnue par le pape, elle s’implante à Avignon – où la maison de Saint-Jean-le-Vieux devient leur maison professe et un noviciat – avant d’essaimer dans tout le Midi de la France. À son apogée, elle compte 53 maisons dans tout le royaume et 25 maisons en Italie centrale et méridionale.

Les Doctrinaires se donnèrent pour mission d’assurer la catéchèse dominicale et d’instruire dans la foi, par des exercices spirituels novateurs, les enfants et les adultes. Mais ils se spécialisèrent aussi bien vite dans l’enseignement et ils fondèrent ou prirent la direction de plusieurs collèges, situés principalement en France méridionale mais également au-delà ; au milieu du XVIIIe siècle, ils prirent la suite des Jésuites, leurs principaux concurrents dans cette maîtrise des établissements d’enseignement, après leur expulsion du royaume de France. Les Doctrinaires géraient ainsi en 1792, date de leur suppression, 39 collèges en France, malgré des effectifs réduits (420 membres  en 1791). Leur enseignement s’ouvrit au XVIIIe siècle aux sciences et à la littérature.

À Avignon, cependant, leur maison professe ne connut qu’un développement limité, perdant très vite le siège du supérieur général (transféré à Paris) et ne conservant qu’un des trois provinciaux  de la congrégation. Ce n’est qu’en 1782 qu’ils reçurent – pour dix ans seulement – la direction du collège d’Avignon tenu jusque-là par les Jésuites puis par les Bénédictins, et ils ne parvinrent pas à emporter celui de Carpentras ; en 1717, Louis XIV leur confia le collège d’Orange.

Cette congrégation enseignante, liée à celle des Ursulines, reste indissociable du souvenir de son charismatique fondateur, le chanoine cavaillonnais César de Bus, mort aveugle et en odeur de sainteté à Avignon en 1607, qui fut déclaré bienheureux en 1975 par le pape Paul VI et canonisé par le pape François en 2020.

Consulter l'inventaire des archives des Doctrinaires

Voir aussi Histoire d'archives