Agrandir l'image, fenêtre modale

Clin d'œil

Terre arrosée

Après une modeste évocation du Rhône dans le clin d’œil de juillet « Vive la Rhodanie ! », vient celle de la Durance avec cette petite pastille sur un des ponts vauclusiens qui enjambe la Durance.

Publié le

La rivière Durance, longue de 323 km, traverse le département des Hautes-Alpes où elle prend sa source à 2390 m au sommet des Anges, et celui des Alpes-de-Haute-Provence. Elle marque la frontière des départements du Vaucluse et Bouches-du-Rhône et profite modestement au Var sur la commune de Vinon-sur-Verdon.

Dans notre département, la Durance borde plusieurs communes.


Affluent du Rhône, elle se jette dans le fleuve au sud-ouest d’Avignon


La Durance, richesse pour le territoire

Le canal Saint-Julien, ouvrage d’adduction d’eau, puise dans son cours pour irriguer les communes vauclusiennes de Cavaillon, Caumont-sur-Durance, L'Isle-sur-la-Sorgue, Le Thor, Cheval-Blanc, Les Taillades, et Robion. (Rendez-vous sur le site du Département pour en savoir plus sur la Durance et le Vaucluse).


Des ouvrages d’art

Les ponts sont nécessaires au franchissement d’obstacle pour la circulation des biens et des personnes. Pour illustrer le propos, les archives ont choisi d’évoquer un pont sur la Durance construit en 1835, aujourd’hui malheureusement disparu, détruit non pas par un caprice de la nature mais en raison de la folie des hommes : le pont suspendu de Pertuis.