Agrandir l'image, fenêtre modale

Inventaire

Un nouvel inventaire en ligne : l’hôpital-hospice de Méthamis

Ce modeste établissement s’attacha durant plus d’un siècle à prodiguer ses soins aux pauvres malades et à soulager la misère des habitants. Le souvenir n’en subsiste plus aujourd’hui que dans une rue, la "montée du vieil hôpital"…et dans les archives.

Publié le

Dans ce "petit bourg ceint de murailles, situé au pied de la montagne contiguë du Mont-Ventoux", tel que le décrivait Joseph Fornery en 1741 dans son Histoire du Comtat Venaissin, c’est grâce au vœu charitable de Pierre Valoris, curé et vicaire de Méthamis, qui avait acheté une maison dans un cul-de-sac à proximité de la chapelle du Saint-Esprit, que fut fondé un hôpital en 1729. L’établissement, doté d’un capital de 1200 livres en rentes et pensions, géré par deux recteurs renouvelés tous les ans, accueille les pauvres malades dès sa création.

Cependant, dès le début du XIXe siècle, des moyens financiers insuffisants, ainsi que le mauvais entretien de la bâtisse, ne permettent plus que les malades soient reçus et soignés au sein du bâtiment dans des conditions correctes. Dès lors, il ne sera plus pratiqué que du secours à domicile, et l’institution sera convertie en bureau de bienfaisance en 1838.

La vie et l’activité de ce très modeste établissement se découvrent au travers de ses archives, peu volumineuses, et ayant souffert de quelques disparitions bien dommageables pour l’histoire de cet hôpital. Le dépôt de ce fonds aux Archives départementales effectué en 1995 permit de sauvegarder et de classer ces archives.

Ces documents sont désormais à la disposition de tous, historiens, érudits locaux ou simples curieux grâce à la mise en ligne de son inventaire, qui s’accompagne également de la numérisation des deux registres de délibérations qui subsistent pour le XIXe siècle.