Rencontres passées

Retrouvez nos conférences filmées

Rendez-vous avec Jean-Marc Azorin, chercheur-découvreur.

En 1939, plus d’une quarantaine d’enfants espagnols arrivent en France. Ils sont accueillis et hébergés à la Bastide Rouge, sur la commune de Lagnes, après un bref séjour à Buoux, dans les locaux de la colonie de vacances de Marseille. Ils fuient la guerre et des contextes familiaux difficiles, fragiles, détruits.

En racontant leur parcours et leur histoire, Jean-Marc Azorin nous fait découvrir un épisode de l’histoire du Vaucluse où se mêlent le destin de ces enfants mais aussi celui des adultes qui les accompagnent, organisateurs de leur exil. Joan Puig Elias, Emilia Roca et d’autres sont enseignants, médecins, militants engagés dans la création d’une nouvelle pédagogie et dans la vie politique de leur pays.

Rencontres, 23 octobre 2020

Par Jacques Mille, professeur agrégé de géographie, à la retraite et Paul Fermon, professeur agrégé d'histoire et docteur en histoire de l'École pratique des hautes études (Paris, Sorbonne) - 

« Véritable trésor » de nos archives : l’une des plus anciennes cartes portulans parvenue jusqu’à nous.
Réalisée vers 1300, cette carte marine vous emmènera aux rivages, pour la première fois cartographiés, de la Mer du Nord et de la Baltique, et vous plongera dans l’univers énigmatique de l’origine de ces premières cartes marines représentant la Méditerranée avec un réalisme surprenant.

Rencontres, juin 2018


Par Laurent Duguet docteur en Histoire contemporaine, chercheur associé au Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales (CRISES – Montpellier 3)

À la Libération, le Vaucluse connaît un nombre important d’arrestations de collaborateurs, suspectés ou avérés. D’abord dirigés vers les prisons d’Avignon ou de Carpentras, la plupart d’entre eux sont ensuite internés, à partir de décembre 1944, au « Camp Poinsard », le Centre de séjour surveillé de Sorgues. Mais que différencie un tel camp dédié à l’internement d'un lieu d’incarcération ?

Documents d’archives à l’appui, nous éclairerons les spécificités de chacun et observerons la population du Centre de séjour surveillé de Sorgues jusqu’à sa transformation en camp pénitentiaire.

Rencontres, avril 2018

Par Philippe Bernardi, directeur de recherche au CNRS (LaMOP, UMR 8589 CNRS, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Nous vous invitons à découvrir une source particulière, précieuse pour l’histoire des villes et villages méridionaux : les statuts communaux.

Il s’agit de s’intéresser à la genèse de ce type de textes comme d’en souligner les apports possibles et les limites. Dispersés, les statuts communaux, ont, en effet, longtemps été considérés individuellement : certains pour leur ancienneté, d’autres pour la fenêtre qu’ils ouvrent sur la vie quotidienne des campagnes. Ce sont leurs traits communs qui sont mis en avant dans cette présentation.

Rencontres, juin 2017


Présentation Vincent Faure, - alors - premier adjoint au maire de Sainte-Cécile-les-Vignes, chargé du patrimoine

Louis Gauthier, directeur de l’école de Sainte-Cécile-les-Vignes dès 1928, est l’auteur d’une collection vouée à l’éducation.

Récoltes et observations sur le terrain sont la base de son enseignement. Grâce à elles, il constitue un véritable cabinet de curiosités (archéologie, taxidermie, ethnologie…) qui lui sert de matériel pédagogique concret.

Après son décès, la famille conserve cet ensemble puis le lègue à la commune en 2000. Depuis, dons et collectes enrichissent ce patrimoine présenté au public qui révèle la richesse des fonds d’écoles.

Rencontres, mars 2017